Histoire érotique : vidéo porno amateur

Il ya deux ans de cela, mon mari et moi avons rencontré dans un club libertin de Paris un homme qui nous a proposé de tourner un film x amateur. Au départ, nous avons refusé son offre mais avant de partir, il nous a quand même glissé une carte de visite avec ses coordonnées afin que nous puissions le contacter au cas où nous changerions d’avis.

Quelques mois plus tard, c’est moi qui en ai parlé à mon mari quand j’ai retrouvé la carte au fond de mon sac à main. Et si nous appelions le type, je lui ai dit, histoire de voir ce qu’il propose ? On peut toujours se renseigner.

Un tournage de film porno

Mon mari sait que je suis très exhib, il sait que j’aime l’idée que des hommes puissent se masturber en me voyant toute nue, nous avons déjà fait des rencontres exhib et avons déjà improvisé des plans cul dans les dunes durant nos vacances. Il a donc été tout de suite d’accord car il savait très bien que si je le demandais, c’est que j’en avais envie.

Après un coup de téléphone rapide entre le type et nous, nous nous sommes donné rendez-vous dans le centre de Paris. Nous connaissions maintenant les conditions de tournage, et nous étions d’accord, il ne restait plus qu’à vivre cette nouvelle expérience coquine.

Tenue de salope, prête pour le film

Je m’étais habillée comme il se doit : une jupe, des talons, des bas, un string, pas de soutien gorge et juste un pull assez chaud. Bref, une vraie salope ! A la terrasse du café parisien où nous avions rendez-vous, le gars a commencé à filmer en nous posant des questions après avoir recueilli notre accord pour la diffusion des images. Ce fut d’abord des questions sur notre couple, notre sexualité, notre vie de libertins, nos rencontres, puis il a commencé à me demander d’écarter les jambes pour filmer sous la table, de relever mon pull pour entrevoir mes seins. Je jouais le jeu car j’aime ça, même s’il y avait un peu de monde pas loin de nous.

Cela commençait à bien m’exciter ce petit jeu d’exhibition devant la caméra. J’étais totalement à l’aise et mon mari s’amusait à me regarder me montrer. Nous avons fini la discussion puis nous avons pris le chemin d’un petit parc non loin de là afin d’être un peu plus tranquille. Le type continuait de filmer tout le temps, même dans la rue, même quand j’ai soulevé ma jupe et que je montrais mon cul, ou que je me suis retournée en levant mon pull pour montrer mes gros seins.

Fellation dans un parc

Arrivés dans le parc, nous nous sommes mis derrière un petit bosquet et j’ai déboutonné le pantalon de mon mari pour le sucer. J’étais à genoux devant lui, il bandait fort, il devait lui aussi être excité par la présence de la caméra juste à côté de nous.

J’ai ensuite levé ma jupe et je me suis retournée pour qu’il me prenne. J’étais quand même un peu inquiète que des gens nous surprennent mais ni mon mari, ni le mec qui filmait n’avaient l’air d’être tourmentés par cela. Mon mari m’a donc prise comme ça et j’avais mis mes seins à l’air pour qu’ils gigotent en même temps, et quand mon homme a voulu jouir, il m’a demandé de me retourner pour qu’il me fasse une bonne grosse éjaculation faciale et buccale. C’était carrément trop bon !

Le mec a coupé son film après, me laissant d’abord finir d’avaler tout le sperme que j’avais récolté sur mon visage avec mes doigts. Il nous a dit que nous nous avions super bien assurés, qu’il avait de quoi faire une bonne scène de porno amateur et que l’on pouvait le recontacter si on avait envie de tourner à nouveau, qu’il pourrait en plus nous rajouter un ou plusieurs partenaires si je voulais faire de la pluralité masculine, qu’on pouvait aussi encore plus scénariser la prochaine fois, comme si on tournait un vrai film, genre je me ferais un plan cul avec un inconnu dans la rue ou dans un hôtel enfin tout plein de possibilités.

La vidéo : excitant de se voir à l’écran

Nous sommes rentrés mon mari et moi et avons attendu avec impatience que le mec nous envoie la version finale puisque nous n’avions rien vu en fait. Un mois plus tard, nous avons reçu un lien pour télécharger la vidéo et ce fut une très agréable surprise. Cela fait vraiment bizarre de se voir à l’écran, sur le pc, mais c’est aussi super excitant !

On a ensuite attendu encore avec impatience que notre vidéo de cul soit mise en ligne sur le site. On a du attendre deux ou trois semaines je crois et là, ce fut la folie ! On a eu des dizaines de commentaires, des trucs mignons, des trucs osés et des trucs vraiment cochons mais à chaque fois qu’on en lisait un nouveau, on trouvait cela vraiment bon et toujours autant excitant.

Nous n’avons pas renouvelé l’expérience, malgré qu’elle fut vraiment bonne pour nous et aussi et surtout pour moi qui adore être vue, qui adore exciter les hommes, qui adore voir ou imaginer des hommes en train de se masturber en me regardant.

Nous avons cependant continué notre vie libertine et nous continuons encore à être adepte de plans cul. Nous sommes inscrits sur plusieurs sites de rencontre libertine à Paris et nous sortons encore très régulièrement en club. Il nous arrive aussi parfois mais c’est rare, de rencontrer au hasard, à la plage, dans la rue ou lors de plan exhib dans des forêts ou sur des parkings.

J’espère que notre témoignage, qui est un vrai récit érotique, vous a plu. Je le redis encore ce fut une expérience de sexe comme une autre, on ne regrette rien bien au contraire, on a toujours assumé ce qu’on faisait sans se cacher, ni à la famille ni avec les proches. Et qui sait, peut-être aurons-nous l’occasion de se croiser en club ou alors de parler sur un tchat d’un site ou de se mater en webcam un jour. Bisous. Nathalie et Thierry.