Présentation de Tony O, dj résident au Glamour Cap d’Agde

Présentation de Tony O, dj résident au club libertin Le Glamour au Cap d’Agde.

tony ortis dj resident le glamour

Peux tu nous raconter ton parcours?

J ai commencé très tôt. À 16 ans j ai fais un stage à Skyrock pour devenir réalisateur. Finalement une carrière de 10 ans s est écoulée en tant que standardiste, commercial, pigiste (interview des artistes lors de leur concert) pour enfin terminer réalisateur. Ça été le début de mon parcours. Entre temps les week end je mixais en club. J ai démarré avec de petits bars musicaux sur Sète (Le Si mp ‘ son en l’occurrence où je suis devenu résident) ensuite très vite j ai tourné dans différent club du sud de la France jusqu’à être au Matchico à Montpellier. J’ai également travaillé sur Agde au Quai des anges, le tout premier petit club libertin mais très vite l ambiance musicale ne m à pas convenue. J ai arrêté le métier quand j ai rencontré mon ex femme qui été jalouse.

Un choix était à faire.

Le milieu de la nuit ou une vie de famille. J ai choisi la seconde option… Pendant des années je suis resté à produire des remix de différents artistes. Arrive la séparation… ma passion revient vite en avant. Je décide de revenir m’installer dans le sud où j ai toujours vécu.

Comment es-tu rentré au Glamour?

Ayant gardé de bons contacts j ai demandé si un club recherché un dj. Très vite j ai été mis en relation avec Le Glamour. J ai recommencé à mixer tout d’abord au Glam Café pour ensuite passer Light au club. Par la suite la place de Dj été à pourvoir… j’ai repris la succession du club voilà maintenant un peu plus d un an et ça se passe très bien.

Quel style musical joues-tu au Glamour?

Le Glamour reste pour moi un des clubs les plus difficile que j ai fait. La musique et à la pointe de l actualité. Pas vraiment du commercial mais plutôt du son bien clubbing tendance électro house. Pas de techno. J’amène une touche supplémentaire en jouant depuis quelques mois une série reggaeton latino. Mais l’étique européen du club reste clubbing.

Trouves-tu une différence entre la clientèle libertine et la clientèle d’une discothèque classique?

Le milieu libertin et sa clientèle et complément différente d un club « classique ». Déjà la clientèle et de tout âge. Ils viennent essentiellement pour coquiner ce qui n’est pas le cas pour les clubs traditionnels où les jeunes viennent avant tout pour danser avec un autre état d’esprit.

Es tu devenu libertin depuis que tu travailles dans ce milieu?

Malgré le milieu je ne suis à ce jour pas libertin, mais peut être que ça le deviendra car je ne suis absolument pas fermé à ce mode de vie. Après tout la vie est bien trop courte pour ne pas s amuser…

Inscription gratuite sur Site Libertin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *