Libertinage : Conseils santé pour libertins

Le libertinage est parfois vu comme une source importante des plus dangereuses des maladies sexuellement transmissibles (MST). Cependant, cette idée reçue ne doit, en aucun cas, freiner cette libération et cette recherche d’épanouissement sexuel.

Nous vous proposons, dans cet article, de découvrir quelques astuces et conseils pratiques pour mener une vie libertine sans aucuns soucis de santé.

Libertinage et « outrage » médical

Essayez, un jour, d’aller chez votre médecin traitant en lui demandant de vous prescrire quelques bons médicaments préventifs pour libertins. Vous aurez alors 90% de chances de voir le visage de votre, soit, rougir de colère, soit, afficher un étonnement et, parfois, un dégout. Il vous demandera aussi d’éviter ce genre de pratiques « perverses » et de retourner à une vie sexuelle « normale ».

En effet, la formation des médecins se contente, dans la majorité des cas, de la théorie de la prévention des MST et d’une application de cette prévention à une sexualité dualiste (au sein d’un couple).

Libertinage, un risque accru mais maitrisable :

Du fait de la multiplication des partenaires, surtout inconnus, le risque des MST est, naturellement, supérieur à celui qui se limite à un seul partenaire à la fois ou à des partenaires connus et sûrs.

Cependant ce risque reste maitrisable grâce aux moyens de préventions dits classiques et d’autres plus spécifiques à la vie libertine.

Le préservatif, votre allié de tous les jours :

preservatif libertinage

Le préservatif est un minimum à avoir dans son sac ou sa poche. En effet, le préservatif est un barrage à plusieurs maladies et, contrairement à ce que certains pensent, le préservatif est très efficace contre le SIDA. Il existe des préservatifs pour hommes et, moins utilisés,des préservatifs féminins.

Afin de garantir son efficacité, il faut respecter les règles de sa mise en place : déballez le préservatif (pas de ciseaux ni d’ongles coupants), le dérouler de quelques centimètres, enfiler-le sur le gland du pénis en érection en veillant à ce que la membrane lubrifiée soit à l’extérieur, continuez à le dérouler sur le pénis en veillât à laisser un petit « réservoir » pour accueillir le sperme et éviter tout éclatement.

Bien entendu, il faut s’assurer que l’emballage du préservatif ne soit pas abimé et que la date de péremption ne soit dépassée. Préférez les préservatifs sans latex pour éviter que votre futur partenaire ne soit allergique à cette matière.

Quelques autres conseils :

  • Évitez les clubs et soirées libertines pendant la période de règles ou si vous représentez une menace pour les autres (infections, herpès, mycoses, MST détectées, SIDA, ETC.)
  • Désinfectez, avec un gel, tout accessoire à usage multiple (godemiché, boule de geisha, etc.)
  • Utilisez un désinfectant vaginal, Gyno-Pevaryl par exemple, après une soirée
  • Évitez d’utiliser un même préservatif pour plusieurs pénétrations et plusieurs partenaires
  • Lavez-vous, surtout les mains, après tout rapport.
  • Dernier grand conseil pour tout libertin et toute libertine : n’oubliez votre santé même dans les moments les plus torrides !
Inscription gratuite sur Site Libertin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *