Le Libertinage

Pour beaucoup, le mot « libertin » fait référence à une clientèle bourgeoise. On imagine très facilement un couple dans un boudoir ou dans un salon du 18e siècle, et c’est exactement vrai ! Les riches aristocrates avaient besoin de tester leurs pouvoirs de séduction. Cette pratique qualifiée d’adultère n’est reconnue que par la haute société mais pratiquée également dans les classes populaires.

Libertinage et partouze

Le libertinage est considéré comme un art, une manière extrêmement esthétique de courtiser une femme. Il fait appel au langage appelé « persiflage » et a pour but de subjuguer la femme.
Une figure cinématographique qui incarne à la perfection le libertinage se retrouve dans « Les liaisons dangereuses » de Laclos, dans le personnage de Valmont.

Avec l’affaire DSK, le mot libertinage a fait son grand retour. Les grand mondains de la politique profitant de soirées privées accompagnés de belles femmes… Quoi de plus libertin ?

Une démocratisation du libertinage

Encore aujourd’hui et malgré un réel changement depuis la jurisprudence au procès de Manu et Chris dans les années 1980, la connotation a un milieu aisé reste présente.

Ce sont eux à avoir ouvert le premier club libertin à Paris, et après un court passage en prison ils ont réussi à prouver que leurs clubs n’était absolument pas une maison close déguisée. A la vue de cela, des dizaines de clubs libertins ont fait leurs apparitions partout en France.

Les libertins sont partout !

Détrompez vous, ce n’est pas en milieu urbain que l’on trouve le plus de libertins ! Si en 2010 on pouvait compter 8% de libertins en milieux ruraux, on en comptait pas moins de 7% en région parisienne !

Fellation en club libertin

De nos jours, un libertin est défini comme une personne aux pratiques sexuelles diverses. Echangisme, triolisme, mélangisme… ils expérimentent tout et estime ne pas avoir de comptes à rendre car le sexe doit être un bon moment, un moment de détente avant tout.

De plus en plus on voit apparaître une pratique qui se démocratise dans les milieux libertins : le candaulisme. Entre voyeurisme et échangisme, un homme observe sa femme qui s’occupe sexuellement d’autres hommes. Idéalement des inconnus. Les rendez-vous candaulistes sont souvent organisés aux abords d’accès rapides et facile tels que aires d’autoroute, parking, forêt, … Dans de tels cas de figures, certains parlent aussi de femme offerte.

Avec tout ça, on ne voit plus que des clubs libertins mais également des réseaux sociaux, des blogs, des sites libertins et des sites de rencontre destinés exclusivement aux libertins. Le numéro 1 sur le net en terme de QG des plus gros sites internet libertins, enregistre jusqu’à 290 000 visites par jour !

« Tous égaux »

C’est une manière de s’unir dans le sens ou tout le monde est habillé de la même manière : sous-vêtements provocants pour les femmes et costume pour les hommes. Ainsi, il n’y a pas de classe sociale définie, tout le monde est au même niveau, et c’est pour beaucoup, le plus excitant dans l’histoire.

Libertins : tous égaux !

Rien de tel qu’une image forte comme celle-ci pour revendiquer les droits du sexe et la liberté. Des milliers d’hommes et de femmes se sont réunis et allongés sur la route pour manifester et clamer leur goût pour la nudité et le libertinage. Inutile de vous dire qu’avec une telle promiscuité, il est difficile de ne pas avoir des envies cochonnes. D’ailleurs, certains et certaines ont commencé à se toucher. Ce genre re rendez-vous est aussi parfait pour faire des rencontres.